De Paris à Beijing (Pékin) !

Beijing, Chine le 08/11/2011

 

Notre voyage débute à Paris où nous  profitons, comme il se doit, des plaisirs à la française ; bouffe  (viande saignante à souhait!) et théâtre.

A ce stade nous avons encore un peu de mal à réaliser vraiment que nous prenons la route pour 6 mois…jusqu’au moment où :

 

« La compagnie de BritishAirways vous souhaite la bienvenue à bord, veuillez boucler votre ceinture, relever vos sièges et tablettes, nous allons décoller » Hiiiiiiihaaaa !!!!

 

 

 Une nuit et environ dix heures de vol plus tard nous posons le pied sur le sol chinois.  Relativement fatigués par le voyage et le décalage horaire (+7h), nous décidons néanmoins de prendre le bus local pour rejoindre le centre ville. Et c’est là que l’aventure commence ; prendre le bon bus, descendre au bon endroit, parcourir des kms avec nos sacs sur le dos… …pour enfin parvenir à notre hôtel au milieu des Hutongs.

 

Sur les 5 jours suivants nous parcourons (comme à notre habitude) beaucoup de kilomètres à pieds ; c’est le début du voyage, on a la forme et par conséquent nous ne nous ménageons pas (avec parfois, souvent, trop souvent  le ventre vide !!!).

On ouvre grand nos yeux, nos sens et voilà une petite synthèse de ce que ça donne :

 

 

Que dire de nos amis Pékinois ?

Environ 12 millions d’habitants officiellement ou plutôt  18 millions officieusement (soustraire les migrants des chiffres officiels permet d’augmenter le PIB/habitant !) ; ben ça en fait du monde dans les rues de la capitale !

En ce qui concerne le contact avec la population ; les gens sont globalement indifférents à notre présence (ce qui nous convient parfaitement), mais restent très abordables et même serviables (au risque de donner des indications erronées !!!). Leur aide nous est parfois précieuse car s’orienter dans les rues de la capitale, avec notre plan de fortune, n’est pas une chose aisée !

Enfin, on s’attendait à entendre à tout va au mieux des raclements de gorge, au pire des crachats… mais le Pékinois cracheur semble en voie d’extinction ou emprunt de discipline  quand, ne pouvant résister, il vise gracieusement une des nombreuses poubelles de la ville.

Il est aussi surprenant de noter le peu d’étrangers (en chinois « laowai ») à ce moment de l’année, compensé néanmoins par le fort tourisme national.

A quoi reconnait-on les touristes locaux ?

Un site, un groupe avec de « jolies » casquettes unies, généralement rouges ou jaunes, un guide muni d’un drapeau et de l’indispensable hygiaphone branché sur le volume maximum pour que tout le monde en profite…le tout multiplié par X groupes !!! Par conséquent, lorsqu’on souhaite voir un spot, mieux vaut savoir jouer des coudes et/ou faire plus de 85 kg (cela tombe bien pour Arnaud …) et/ou avoir une taille supérieure à la moyenne locale c’est à dire plus de 1M55 au féminin et de 1M70 au masculin (ça tombe bien pour nous deux).

Mais comme souvent, pour côtoyer la population au plus près, il suffit de se balader le WE dans les parcs de la ville où les personnes se retrouvent en famille ou en groupe. A chaque coin des activités différentes qui ont suscité chez nous parfois de l’admiration (orchestre et chorale « made in China »), de l’intérêt  (cours de tai shi ), l’envie de  rire ou de fuir (chant proche du chat qu’on égorge) ou encore une participation active de notre part (partie de tennis pour Arnaud sur terrain dur , très dur, ou encore gymnastique rythmique avec ruban pour Cindy !)

 

Concernant la ville en elle-même ?

La sécurité est omniprésente (Beijing serait l’une des villes les plus sûre au monde) et les règles bien établies (gare à ceux qui traversent en dehors des passages piétons ; les niçois comprendront ce que cela peut représenter !!!!).

 Entre un Beijing moderne et un Beijing plus traditionnel ; surprenante est le mot qui nous parait convenir.

 Côté moderne, nous retrouvons tout ce qu’une ville occidentale apporte au quotidien : rues ultra modernes, très larges, très propres, bordées des grandes chaines de magasins, et superbement éclairées la nuit/ un flot ininterrompu de voitures sur les grands axes /  d’énormes constructions modernes/ un métro propre, bon marché, facile à emprunter/ des stations de bus bien indiquées.

 Nous sommes impressionnés par deux monuments très récents que sont  l’opéra (tel un OVNI ou une méduse) et le nid d’oiseau (Stade olympique de 2008) à la (dé)mesure de la ville. Le fait de les avoir vus de nuit, illuminés et avec une vive animation, nous a enchantés.

Côté traditionnel, il suffit de se balader au milieu des hutongs  (ruelles étroites aux maisons traditionnelles de briques grises et disposées en damiers) pour  se rapprocher  au plus près de la vie citadine plus ancienne. Même si on peut se demander combien de temps  ils vont perdurer,  tant les nouvelles constructions tendent à se développer autours de ces vieux quartiers, l’activité commerçante qui s’y développe et la restauration qui l’accompagne semble pouvoir retarder l’échéance.

 

Et puis il y a les 2 spots de Pékin où nous en avons pris plein la vue :

-          La cité interdite  commencée sous la grisaille et terminée, avec le sourire jusqu’aux oreilles, sous un soleil éclatant et faite un dimanche SVP (jour de foule donc). Cette cité ne comptait pas moins de 9000 pièces à l’origine, de 20.000 salariés (pardon, serviteurs), des épouses et concubines hiérarchisées et à foison (les reconnaissait-il  seulement ?)… autant l’écrire tout de suite il ne s’embêtait l’empereur !!!! A coté de ça, une prouesse architecturale et des bâtiments splendides 

-          La Muraille de Chine (à Mutyanu), difficile de décrire nos émotions quant à sa découverte mais ce qui l’est plus en revanche c’est d’avouer à quel point certains dénivelés à  45° ont pu nous couper les jambes.  En « bons occidentaux » que nous sommes, nous n’avons bien entendu pas respecté la limite de visite autorisée  ce qui nous a permis de nous octroyer une bonne demi-heure d’isolement total et de contemplation absolue (ce qui, d’ores et déjà, constitue un moment fort de nos voyages).

Que du bonheur !!!

 

Et en vrac, que pouvons nous ajouter ? 

-          Que la machine à laver est désormais bien loin et que le lavage à la main n’est pas aussi efficace !

-          Que Cindy a considérablement réduit sa consommation de cigarettes (par volonté) et de café (par désarroi) !

-          Qu’un air de Thaïlande règne dans les rues de Pékin : des stands partout, une nourriture variée et +/- alléchante (brochettes de mini pommes caramélisées  VS  brochettes d’insectes, d’étoiles de mer, de grillons, d’araignées, d’hippocampes…).

-          Que les nouilles et le riz constituent  vraiment, vraiment …vraiment  la base de la nourriture chinoise (du moins pour notre budget) !

-          Que le menu double cheese  de Mc do coûte ici 15 yuans soit environ 1,70€ !

-          Que le port de la ceinture en voiture est facultatif, le klaxon obligatoire !

-          Que le métro à Paris aux heures de pointes, ne rivalise en rien avec celui de Pékin. Tant dans les trains que dans les couloirs d’accès : les règles sont le corps à corps et la poussée humaine (en somme une mêlée ouverte) !

-          Que le RDC n’existe pas, il correspond ici au 1er étage.

 

 

Et enfin…

Que nous n’avons à ce jour  rencontré aucune difficulté majeure et que nous sommes hyper heureux que la route se poursuive dès demain vers de nouvelles contrées …

 

Alors à bientôt……………ON THE ROAD AGAIN !!

 

Commentaires

 Sejour paris
un agréable article pour votre voyage paris on attendait vos photos avec impatience, merci
 Virginie et Cédric
Super récit de votre découverte de Pékin, on s'y croirait (la brochette d'hippocampes m'a filé un haut le c?ur!).

Bisous et bonne continuation

Virginie, Cédric, Alban et Thomas
 Tonton gégé et pimousse
Coucou les globes trotters c'est avec grand plaisirs qu'on vient de vous lires et c'est avec régale que nous avons découverts vos photos sublimes surtout vous deux sur ce petit muret. On pense à vous et on vous embrasses ( tendrement Arnaud de gégé) bonne poursuite de l'aventure cela nous fait plaisir de vous voir en forme et souriant.
 Tom et Caro
Profitez à foooonnndddd, et ramenez nous de belles images ....Bisous Tom et Caro
 François PANEN
Aujourd'hui,jour de l'armistice,j'ai grâce à vous pu rêver aux merveilles de cette Chine lointaine;j'attends avec impatience vos prochaines narrations qui nous permettent d'échapper au quotidien niortais;surtout prenez bien soin de vous et profitez bien de vos escapades.

Amitiés de mon épouse et de moi-même.
 La famille SAUTRON
On attendait de vos nouvelles et les premières photos avec impatience mais celà valait le coup!!!
Quel superbe description, avec un style qu'il me semble bien reconnaitre, n'est-ce-pas ma poupée?!
Le récit est digne des meilleurs guides touristiques et nous emmène avec vous par la pensée en un clin d'oeil...
Et que dire des photos... On comprend sans aucun problème votre émerveillement, surtout pour la grande muraille!
Une petite "déception" tout de même, j'aurai aimé voir la démonstration de Cindy avec le ruban!!!
Nous sommes heureux de vous voir épanouis et en pleine forme et vous remercions de nous faire voyager avec vous.
On vous aime fort et on vous embrasse, gros bisous à René (spéciale dédicace de Lulu!!)
 Catherine et JF
grand moment de dépaysement avant de partir au travail ce matin,on vous imagine dans le métro de Pékin,dans la rude mêlée de la foule, et puis près tous les 2, seuls sur la muraille de Chine...on continue à voyager avec vous, biz à vous deux



Autres récits de voyage

Autres Recits en Chine